DANS GEL — 15, LE CHIEN BLESSÉ COUCHÉ SUR LA ROUTE A ÉTÉ SOIGNEUSEMENT RECOUVERT D’UN CHIFFON ET ILS JETENT UN CHIGNON

Le regard du chien sur cette photo m’a beaucoup touché. Le chien était petit, ressemblait extérieurement à un louveteau, alors que même sur la photo, il était clair que ses yeux brillaient de confiance et d’espoir. La posture du chien était contrainte, il était clair qu’elle avait froid et essayait de se réchauffer les pattes en se repliant sous elle. Il y avait des gelées dehors, les relevés du thermomètre descendaient en dessous de moins 10. A côté du bébé, un morceau de pain, déjà assez couvert de givre, était visible.

J’ai compris que le chien avait besoin d’aide, d’autant plus que le message à ce sujet n’a pas attiré l’attention voulue et que personne n’a répondu à l’appel pour le récupérer. Pendant que je composais le numéro indiqué dans le message, je continuais d’espérer que quelqu’un avait déjà sorti le bébé de la rue et l’avait réchauffé …

— Bon après-midi. J’ai vu votre article sur un chien qui ne sait pas marcher. Quelqu’un l’a-t-il déjà pris ?

«Non, elle est toujours au magasin,» dit la femme.

— peut-être l’emporter dans un endroit chaud, au moins pour un moment ?

— Je ne peux pas venir la chercher, j’ai un appartement en location et le propriétaire est contre les animaux. Je l’ai remarqué sur le chemin du travail, je l’ai recouvert d’un chiffon et j’ai écrit, peut-être que quelqu’un m’aidera.

Pour être honnête, chaque jour, avec chaque situation de ce genre, je suis de plus en plus déçu par les gens.

Il est même difficile d’imaginer comment un petit chien se sentait, qui restait toute la journée sur les marches froides en béton près du magasin. Plus d’une centaine de personnes sont passées devant elle, mais personne ne l’a aidée, personne ne l’a caressée et réchauffée, ne lui a accordé ne serait-ce qu’une minute de leur attention. Que voyait-elle dans les yeux des passants ? Indifférence? Mépris? Dégoûter? Colère? Comment expliquer aux gens qu’un animal ne peut pas prendre soin de lui-même, consulter un médecin ou aller dans un refuge. Les animaux ont besoin de l’aide des gens, ceux qui peuvent trouver un vétérinaire, un refuge ou des bénévoles en quelques minutes à l’aide d’un téléphone portable qui les aideront, à la fin, ils peuvent emmener l’animal là où il fait chaud et non en danger de gelures .

Par téléphone, j’ai demandé à la fille de trouver un taxi qui m’apporterait Valechka, c’est le nom que j’ai donné aux chiens. J’étais à Koursk et Valechka est à 60 km de la ville. Un seul chauffeur de taxi a accepté de prendre l’animal, qui a demandé un peu plus de mille roubles pour son aide. La fille a refusé d’accompagner le chien, alors Valechka est allée seule à Koursk, blottie sur le siège arrière d’un taxi. Nous avons dû payer un supplément pour le chauffeur, car il a simplement refusé d’attendre à la clinique jusqu’à l’arrivée du bénévole.

Pour aider Valechka, un volontaire est venu à la clinique au milieu de la nuit, seulement il s’est avéré qu’un mauvais spécialiste était de service cette nuit-là, donc le chien n’a pas été diagnostiqué, renvoyé chez lui pour attendre le matin sans aucun traitement. Le vétérinaire a dit que tout allait bien pour Valya et qu’elle se sentirait mieux lorsqu’elle se réchaufferait. Valechka est allée loger chez Alexandre, un de nos bénévoles qui s’occupe de plusieurs animaux handicapés.

Malgré le fait que Valyusha vivait dans la rue, dans la nouvelle maison, elle s’est comportée de manière polie et polie, n’a créé de problèmes ni pour Alexandre ni pour ses autres pupilles. La fille est très affectueuse et calme, elle endure stoïquement la douleur, se rapprochant seulement de son sauveteur et se léchant les mains, mais sans gémir ni pleurer.

 

 

Понравилась статья? Поделиться с друзьями:
Добавить комментарий

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: